Chargement...

LES POUSSIÈRES, LEURS EFFETS

La principale mission de RAM® Environnement est de lutter contre les émanations de poussières qui peuvent parfois s´avérer dangereuses. Mais pour apporter une réponse efficace à la problématique de l´empoussiérage, il est nécessaire d´avoir une parfaite connaissance des différents types de poussières, de leurs particularités de leurs effets sur l´être humain.
LES DIFFERENTS TYPES DE POUSSIERES

Dans le secteur des mines et carrières, les poussières peuvent être de différentes origines : de roches alluvionnaires, de roches éruptives, de roches métamorphiques, de roches calcaires, de roches de basaltes. Elles peuvent également provenir des minerais de fer, de manganèse, de bauxite, des charbons, des phosphates…

Ces poussières peuvent être classées en différentes catégories : sporadiques ou fugitives, semi-permanentes ou permanentes.

sporadiques ou fugitives :ce sont des émissions provoquées par des tirs de mines, le déchargement des dumpers et les envols d´éléments fins des stockages à l´air libre.

permanentes : ce sont toutes les émissions produites par les installations de broyage, concassage, manutention et criblage.

Dans le secteur agroalimentaire, les poussières émanent de produits tels que blé, orge, maïs, pois, manioc ou sucre…

Les opérations de manutention et de stockage provoquent la formation dans des zones très souvent confinées d´un épais nuage de poussière.

Ces poussières sont particulièrement inflammables donc dangereuses :

  • La tendance naturelle des poussières à se libérer et à se mettre en suspension sera directement liée à :
  • La nature du matériau (la poussière étant une des parties la plus fine de ce matériau, qu´il s´agisse de minerais ou de minéraux),
  • La teneur en humidité qui sera plus ou moins importante que le matériau soit naturellement hydrophobe ou hydrophile,
  • La forme pouvant favoriser l´envol et/ou diminuer la vitesse de sédimentation.

Ce tableau indique de façon graphique plusieurs éléments très importants concernant la définition des poussières :

effet01

Analogie : inférieure à 1 micron, les particules sont assimilables aux émanations et aux fumées.

Apparence : ultra microscopique ou microscopique pour les particules inférieures à 10 microns, seules les poussières supérieures à 10 microns sont visibles à l´œil nu.

Sédimentation : la vitesse de chute permet de situer les risques de pollution de l´environnement en fonction de la dimension des particules considérées.

LES EFFETS EOLIENS

Les effets produits par l´action des vents sont très importants car ce sont eux qui provoquent pour une part importante l´envol des particules et/ou leur transport aux alentours des installations.

effet02

Sur ce graphique, on considère la mise en suspension d´une particule minérale depuis une hauteur de 15 mètres, hauteur moyenne d´un stockage classique, avec des vents laminaires de 10 et 30 km/h et l´on constate que suivant leur vitesse de sédimentation propre, une poussière de 100 microns touchera le sol à 150 mètres de son point d´envol par un vent de 10 km/h et à 400 mètres par un vent de 30 km/h.